• LES MÉSAVENTURES DU CAVALIER DE TREC

    LES MÉSAVENTURES DU CAVALIER DE TREC

     

    CHER CAVALIER : DESCENDS JUSQU'EN BAS S'IL TE PLAÎT

    « Alors comment la journée c’est passé ? »

    « C’était DE-SAS-TREUX… »

    « … »

    « Julie avait oublié sa selle. Marc  est parti sur le POR à l’envers. Sarah a cru que la maîtrise des allures était un champ de course. Thomas et Pompon ont plongé dans le gué… »

    « Mais sinon c’était une bonne journée ? »

    « En termes de sottises ? Oui ? On est sur le podium ! »

    Cela nous est tous déjà arrivé de… :

    Avant le départ:

     

    Les mésaventures du cavalier de TREC

    Rater le réveil à 4 heure ou 5 heure du matin et  de se réveiller 1 heure plus tard,  d’être obliger de sauter dans ses boots et de partir en pyjama (ou presque)…

    ou même de se planter à cause du changement horaire…

    Oublier un équipement essentiel et de quémander sur le lieu du concours…

     

     En salle des cartes :

    de se planter en salle des cartes : « ne retracer que la moitié du parcours ! Quand même ! Faire l'innocent et "justifier" cette "erreur" par son grand âge et son statut de "malvoyant"...bref j'ai HONTE »

    oublier un de noter un des points  pour la chasse à la balise…

    Sur le terrain :

    Les mésaventures du cavalier de TREC

    Partir dans le mauvais sens : « en expliquant à une amie comment une boussole fonctionnait, j'ai embarqué mon équipe sur le Parcours d’Orientation et de Régularité d'entrainement à l'envers! »

    Faire rupture d’allure à 2 mètres de la sortie de la maîtrise des allures. "et dire que je me souciais du parapluie posé à l'entrée ><"

    Être en « harmonie » avec son équipe : « Au Generali Open France le stress et la pression aidant... nous nous sommes retrouvé à nous battre dès le premier croisement avec nos boussole. D'habitude chacun avait un rôle mais la c'est parti en live... et que font 3 boussoles côte à côte. .. ben elles bug ... grrr »

    « Une fois nous avons fait un TREC après une tempête et plusieurs arbres étaient tombé... j'avais un cheval et mes équipiers des poneys. Nous étions au galop sur un chemin  et après un virage un arbre était de travers, les autres sont passés, moi j'ai voulu descendre mais mon cheval en avais décidé autrement et est passé en dessous mais moi je suis resté accrocher sur l'arbre. .. AÏE... »

    Être en « harmonie » avec sa monture : « Mon dernier TREC avec mon jeune cheval dont c'était le premier. On par du centre équestre et mon cheval vois d'autres chevaux sur un autre chemin et ne démord pas de vouloir y aller... on c'est battu 15 minutes pour prendre le bon chemin et on était à 500 m du départ. »

     

    « Un de mes premier TREC seul au petit galop dans la forêt, un troupeau de chevreuils m'a coupé la route... résultat mon cheval ne voulais plus avancer de peur que d'autres ressortent... ça a été long... très long... »

    « Sur un PTV d’entraînement on a commencé par le gué ; la première fois tout se passe bien, le deuxième essai aussi mais le troisième mon cheval rue et me fait tomber les fesses dans l'eau »

    Être en harmonie avec soi-même : « A un contrôle, je veux sortir mon carnet de route et là… c’est le drame ! Plus de carnet de route, ni dans mes poches, ni dans mes sacoches, ni même dans mon porte carte ! Perdu dans la pampa ! Je fais demi-tour sur plus de deux kilomètres dans l’espoir d’apercevoir ce petit bout de papier jaune dans l’immensité des fougères du printemps ! Finalement je fini mon POR en sachant que l’élimination m’attend… Il était si bien parti ! Je suis tout de même rentré avec le sourire, fier de mon cheval. Je crois que les organisateurs ont eu pitié de moi, ils m’ont donc laissé faire les deux dernières épreuves (la MA et le PTV) pour le plaisir ! Aujourd'hui mon carnet de route est sous scellé ^^ »

    « Je réussis parfaitement mon PTV jusqu'à ce que j'arrive à la ligne d'arrivée et entends mes coéquipières dire "J'ai complètement défoncé la maniabilité !" et là je me dis : "Mania? Il y avait une mania ? Oh non, j'ai oublié la mania ! »

     

    Essayer tant bien que mal : « Sur un Parcours en Terrain Variés j'avais un portail à ouvrir... N'en n'ayant pas chez moi, je n'avais pas pu m'entraîner ! Mon cheval ne comprenait pas du tout ce que je voulais faire et se mettait tout le temps de face... Je le sentais s'énerver... puis mon prof, qui jugeait cette difficulté justement, m'a dit : "laisse ! Laisse, ce n’est pas grave ! Il va sauter là !"... Je ne me suis pas fait prier !!!

    Aux championnats de France amateur : à nouveau sur un portail : mon cheval n'ayant toujours pas compris le principe, il a carrément avancé dedans façon bulldozer : on a tout cassé !»

    Après un 1 an vous êtes 200 Treckistes à avoir rejoins la page et encore plus à avoir visité le blog. Pour fêter ça quelques uns d’entre vous ont accepté de nous raconter leurs petites anecdotes rigolotes. Toutes droites sorties de vos expériences personnelles, on peut tous s’y reconnaître.

     Pour l’occasion cet article est accompagné d’illustrations un peu spéciales. Certains d’entre vous pourront probablement s’y reconnaître. Cet article a donc été réalisé en collaboration avec Pompinette qui a un talent remarquable, et que je remercie énormément d’avoir eut la gentillesse de réaliser ces dessins.  Vous pouvez retrouver son travail sur sa page Facebook et sur son blog, je vous conseille vivement d’y aller jeté un coup d’œil, ça en vaut le détour !

    Les mésaventures du cavalier de TREC

    « TREC Torsac 20 mars 2016TREC au Domaine du Taillan le 5 juin 2016. »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :