•  

    4 idées d'exercices à faire en hors saison.

    4 Exercices à faire en hors saison.

    Il est vrai que les TRECs se font plus rare en hiver, et puis passer une journée entière sous la pluie glaciale c’est vrai que ce n’est pas toujours agréable  ni pour le cavalier, ni pour le cheval ! Mais ne pas sortir en TREC ne veut pas dire que l’on y pense plus ! On peut déjà envisager les objectifs de la saison prochaine.  Alors pour cet articles je vous ai concocté une petite liste d’exercices pour entretenir son entrainement et celui de son cheval sans se prendre la tête !

     

    1er exercice : Permet de travailler la carte, l’endurance et le moral de  votre cheval. C’est … la balade ou le trotting pour les plus motivés ! Une petite promenade en tête à tête avec son cheval ou même en groupe cela fait toujours du bien au moral ! Vous allez pouvoir profiter des beaux paysages lors du changement de saison et votre cheval va pouvoir se dégourdir les membres et même brouter un peu d’herbe autre que l’herbe rase de son paddock !  Moral +1 !

    Profitez-en pour emmener une carte du coin et explorer les environs ! Familiarisez vous avec le terrain que vous avez sous les yeux et celui représenté sur la carte. Demander vous si le paysage a changé, si la carte et plutôt ancienne ou récente ? Si vous prévoyez une sortie en groupe vous pouvez demander à vos acolytes de vous tracer le circuit qu’ils ont prévu et ce sera à vous de les guider ! Carte +1 !

    Après un bon échauffement au pas de votre cheval mais aussi quelques étirements de votre part, il peut être bénéfique de faire un trotting surtout si votre cheval est « frais comme un gardon » il en sera d’autant plus content de pouvoir se détendre ! Attention, le trotting n’est pas une partie de galopade effrénée dans les champs ! Imposez vous des temps à un rythme soutenu mais aussi des temps de repos, laissez souffler votre cheval ! Et ne lui en demander pas trop dès la première sortie ! Endurance +1

     

    2ème exercice : Permet de travailler votre relation à pied avec  votre cheval et les difficultés en main. Laisser votre cheval  se défouler dans un rond de longe ou carrière tout en restant présent (restez tout de même en sécurité) puis une fois la tempête passé essayer tout simplement d’attirer son attention et de passer un moment avec lui en toute confiance sans rien lui demander de spécifique. Vous pouvez aussi disposer toutes sortes de choses dans votre espace de travail (plots, barres, barres en mania, couloir, cercle…) et en main vous entrainez à passer ces difficultés  avec votre cheval dans le calme (au pas). Vous pouvez aussi en profiter pour apprendre ou approfondir le déplacement des hanches (ou autre) utile pour la maniabilité. Puis petit à petit quand le cheval à compris chaque exercices enchaînez-les puis demandé lui des cessions de trot entre chaque difficulté. Si vous êtes plusieurs cavaliers vous pouvez organisez ceci en « mini compétition » avec un parcours défini, noté et chronométré.

    Partez en balade en main et amusez vous à passer les fossés, troncs, flaques, branche basses, passages étroits, ponts, passerelles  que vous rencontré sur votre chemin. Tout simplement mais toujours en s’assurant de votre sécurité et de celle de votre cheval !

    3ème exercice : Permet de travailler la maitrise des allures. Si vous sortez à plusieurs, après un bon échauffement amusez vous à faire la course ! Mais attention au pas le plus rapide et au galop le plus lent. Donnez-vous un point à atteindre, dans le premier cas (le pas) le premier qui arrivera sera le gagnant, et dans le deuxième (le galop) le dernier arrivé remportera la course !

     

     

    4ème exercice : Permet de travailler les difficultés du PTV. Créez-vous un petit parcours de TREC miniature en double et jouez-le comme des pony-games.  Vous et votre cheval travaillez des difficultés comme le slalom, les sautants, la maniabilité, le trèfle sans vous prendre la tête tout en vous amusant !

     

    Le coin du clique curieux


    votre commentaire
  • 10 Conseils pour bien débuter en TREC

     

    10 Conseils pour bien débuter en TREC

    Le TREC est une discipline ouverte à tous les chevaux et tous les cavaliers mais il est parfois difficile de se lancer. Voici donc une liste de 10 conseils pour bien débuter en TREC.

       1)  Être bien entouré : Pour un tout premier TREC il est primordial d’être bien entouré. Cela  vous permettra d’être tout d’abord guidé puis conseillé. Le fait d’être suivi  et informé par une personne connaissant la discipline vous aidera beaucoup. Cela vous permettra de ne pas paniquer et de savoir ou est ce que vous mettez les pieds

       2) Débuter en équipe et pas en individuel : Si vous vous lancez en TREC en partant seul vous avez beaucoup de chance de mettre " les pieds dans le plat" et de vous dégouter de la discipline, sauf si vous savez lire et vous repérer sur une carte à la perfection et que vous connaissez votre cheval par cœur.  Commencer le TREC en équipe aide sur beaucoup de points ; cela permet tout d’abord  d’être rassurer  et guidé par ces coéquipiers mais aussi de ne pas paniquer et d’apprendre sur le terrain. Le fait d’être en équipe apporte en générale une bonne ambiance et permet de ce répartir les tâches sur le POR (azimuts, distance, temps…). Les chevaux très grégaires sont aussi rassurés et beaucoup plus calme puisqu’ils sont entouré de leurs congénères. Finalement le TREC en équipe est un bon compromis pour débuter.

       3) Débuter sur un terrain que l’on connaît ou sur une épreuve Club1 : Pourquoi ? Tout simplement parce que cela rassure et que l’on se sent moins lâché en pleine jungle et qu’encore une fois cela permet d’être plutôt bien entouré.  Mais aussi parce que l’on a moins de risques d’être dégouter. Le POR peut être une épreuve loooooooongue et éprouvante, c’est pourquoi je vous recommande vraiment de commencer sur de petites épreuves si c’est votre tout premier TREC.  Expérience personnelle : Emmener un cavalier sur son premier TREC, sur un championnat départemental n’est pas une bonne idée. La longueur, la difficulté, et la lourdeur du POR peuvent le dégouter (azimuts + course balises + carte muette+ difficulté  et longueur du tracé…)

     4)  Monter un cheval avec lequel le courant passe : Le TREC, ce n’est pas 2 minutes sur le terrain, on passe la journée entière avec sa monture, voir plus. Choisissez donc un cheval avec lequel vous vous entendez bien et que vous connaissez

    5) Il faut aimer l’équitation de loisirs : Si vous n’aimez pas la préparation des concours. Ou si vous n’aimez pas être perdu dans la forêt pendant quelques heures, que vous n’aimez pas vous cassez la tête a lire une carte, ni  descendre et monter de votre cheval sans arrêt. Le TREC n’est peut être pas une discipline pour vous.

    6) Accepter les conseils et remarques positives ou négatives : Le TREC est une discipline très conviviale. Vous allez rencontrez beaucoup d’autres cavaliers, juges, et organisateurs. Vous allez être jugé, conseillé, positivement ou négativement.  Restez ouvert et attentif, on en apprend beaucoup.

    7) Avoir l’esprit d’équipe : Même si l’on sort en individuel, avoir l’esprit d’équipe et d’entraide est primordial. Il faut savoir s’entraider même entre concurrents.

    8) Avoir le sens de l’organisation et de la préparation : Tout simplement parce que l’organisation et la préparation sont  la base du TREC. Et qu’elles seront présentent avant, pendant, et après votre compétition.

    9) Avoir déjà lu une carte : Cela vous aidera drôlement  à ne pas vous retrouver totalement « OUT » sur le POR. Astuce toute bête : Emmenez une carte avec vous lors de vos balades quotidiennes

    10)  Tout simplement être passionné et motivé. Sans forcément avoir l’esprit de compétition mais plutôt de convivialité.

     Le Coin du clique Curieux

          


    votre commentaire
  • N°04 : Troisième épreuve : Le parcours en Terrain Variés

    La trosième et dernière épreuve :

    Le Parcours en Terrains Variés (PTV), est évalué sur un total de 120 à 180 points suivant le niveau. Cette épreuve consiste à évaluer la capacité du cheval et du cavalier sur des obstacles naturels qu’ils peuvent rencontrer en randonnée. L’épreuve comporte 12 à 18 dispositifs notés sur 10 points qui doivent être passé en selle ou a pied.

    Chaque dispositif est évalué sur plusieurs critères et  a ces « propres règles ». Il s'agit de les franchir dans le calme et en toute sécurité. Plus que les performances, c'est l'efficacité, la franchise et le style du couple qui sont notés. Gué, haie, escalier, fossé, passerelle, portail, branches-basses, tronc ... Les difficultés s'enchaînent, alternant tronçons sautant rapides et passages techniques nécessitant calme et minutie.

    Pour être plus précis, chaque obstacle est un contrat de 10 points. Votre allure et le changement d’allure dans le dispositif sont évalués ainsi que votre style et la franchise de votre cheval. Des pénalités peuvent être attribuées au concurrent en cas de brutalité, passage dangereux, chute, erreur de parcours, temps dépassé… Le parcours doit être réalisé en un temps idéal.

     Pour plus encore je vous laisse vous référer à l’article sur le nouveau règlement 2015 en FAQ et aux fiches de la FFE.

    Si vous avez des questions n’hésitez pas !


    votre commentaire
  •  

    N°03 : Deuxième épreuve : La Maîtrise des allures

    La deuxième épreuve:

    La troisième épreuve est celle des Allures,notée sur 60 points,  elle consiste à évaluer le niveau de dressage du cheval et la technique du cavalier. Le but étant d'aller au galop le plus lent et de revenir au pas de plus rapide sans rupture d'allure,  dans un couloir de 100 ou 150 mètres de long et d'1 mètre 50 de large. Le couple est donc chronométré. (ci dessous le barème en secondes du chronométrage pour 100m)

     

     La troisième épreuve : La Maîtrise des Allures.

     

    /!\ : Les erreurs suivantes entraînent la note de zéro sur cette épreuve :

    - le non franchissement des fanons de départ et d'arrivée.

    - sortir ou mordre le couloir

    -faire une rupture d'allure

    - aller au galop désuni, traquenard ou aubin (pour les épreuves amateurs)

     

     

    ++ : Le cavalier a 30 secondes pour passer la ligne de départ après l'appel du juge, et a le droit à 3 tentatives.

     

    Le premier passage se fait toujours au galop.


    votre commentaire
  • N° 02 : Première épreuve : Le parcours d'orientation et de régularité.La première épreuve : Le POR

     

    Le parcours d'orientation et de régularité (POR) a pour but de montrer que le cavalier a des connaissances en topographie et qu'il sait s'orienter aussi bien en milieu rural qu'en milieu urbain. Il doit aussi savoir gérer les efforts de son cheval et choisir l'allure la mieux appropriée. Cette épreuve débute en salle des carte, ou le cavalier doit se présenter à une horaire précise. Il aura alors une quinzaines de minutes pour recopier sur une carte vierge le tracé donné sur la carte mère, le plus exactement possible. Une fois ce tracé effectué, il se verra sur le départ du parcours d'orientation. L'itinéraire peut aller de 12 à 50 km selon le niveau. Le cavalier devra respecter scrupuleusement le tracer de sa carte car des postes de contrôles ainsi que des passages poinçonner seront placé à des endroits inconnus tout au long de son itinéraire. Un bon passage poinçonné lui rapportera 30 points et un bon passage au contrôle lui rapportera 50 points. Au départ, puis à chaque nouveau contrôle le cavalier se verra attribué une nouvelle vitesse idéale à respecter, selon le niveau les vitesses peuvent varier de 6 km/h à 12 km/h.

     

    /!\ Très important : Avant de partir sur le POR un carnet de route sera remis au cavalier, il doit absolument le remettre à chaque poinçons et contrôles et surtout ne jamais le perdre sinon il se verra attribué d'un 0 qui l'éliminera de la compétition... (expérience personnelle ..)

    ++ : Les fanons de départs doivent être absolument passé par le cavalier et son cheval. Il retrouvera les mêmes à chaque nouveau contrôle, ce qui lui permet de renouveler son chronomètre. Les fanons se présentent toujours ainsi, sur le POR, PTV et allures; le blanc est à gauche et le rouge à droite. Si le cavalier arrive sur un contrôle et que les fanons sont inversés (blanc à droite et rouge à gauche) il s'agit d'un mauvais passage, il n'obtiendra donc pas ces 50 points.

     

     NB : Il peut arriver qu'une partie du tracé soit absente en salle des cartes, le cavalier sera alors

    confronté à des azimutes ou à une suite de points A, B, C, qu'il devra rejoindre en un temps précis.

    (à suivre dans un prochain article)

    Je vous laisse le tableau de vitesse, très utile une fois que l'on sait gérer le chronomètre!

     

    N° 02 : Première épreuve : Le parcours d'orientation et de régularité.


    votre commentaire