• 5 exercices pour s'améliorer sur les dispositifs en main sur le PTV et plus.

     

    5 EXERCICES A TRAVAILLER AU SOL POUR LE TREC. 

    Si vous avez déjà circulé sur les rubriques principales du blog vous aurez compris que le TREC est une discipline très polyvalente. En effet, c'est une compétition qui demande au cavalier, non seulement, de savoir tenir à cheval, de savoir le gérer en toutes circonstances y compris lorsqu'il met pieds à terre. Dans cette article vous allez découvrir 5 exercices qui vont vous permettre d'améliorer vos déplacements à pied avec votre cheval et par la même occasion qui vont vous aider à mieux réussir les dispositifs en main que vous pouvez rencontrer sur les PTVs. Ces exercices devraient améliorer votre entente avec votre cheval, la fluidité de vos déplacements, le respect des distances et des allures ainsi que la confiance avec votre cheval à pied. 

    1. Travail du respect et des distances

    5 exercices pour s'améliorer sur les dispositifs en main sur le PTV et plus.

    Pour commencer un exercice qui va vous aider vous et votre cheval à garder un "espace vital". Cela vous sera d'une grande aide pour les dispositifs tels que; les troncs et fossés en main, les plans ascendant et descendants en main. Le but de cet exercice est d'apprendre à votre cheval à vous respecter vous et votre "bulle" et donc à garder ces distances en toutes circonstances. Admettons que vous vous fixez une distance de sécurité d'au MOINS un bras tendu entre vous et votre cheval. Il devra donc toujours respecter cette distance qui représentera "votre espace personnel" en toute circonstance. Pour instaurer cette règle vous pouvez commencer par : Marcher avec votre cheval en respectant la distance que vous vous êtes fixé, vous pouvez marcher le bras tendu les premières fois pour "imager" la distance à garder. Cela vous aidera vous est votre cheval. Régulièrement, faites des arrêts, sans oublier de prévenir votre cheval en vous redressant et à l'aide d'un ordre vocal. Si votre cheval à garder la  même distance de respect qu'au pas, récompensez. Sinon faites le reculer jusqu'à la place ou il aurait du être, récompensez une fois qu'il y est, et recommencer.  Vous pouvez aussi créer un ordre qui indiquera à votre cheval qu'il doit garder ses distances, comme "Derrière". Lorsque l'exercice et réalisé parfaitement au pas, vous pouvez commencer à faire la même chose du trot. C'est à dire trot- arrêt tout en gardant toujours la même distance. Puis petit à petit réalisez le même exercice en ajoutant de la difficulté; petits obstacles, slalom, barres au sol etc... Pour plus de sécurité lors d'exercices comme les sautants vous pouvez "allonger" la distance et passer d'un bras tendu au bout de la longe/rênes. Le cheval devra toujours la respecter, de la même manière et surtout il ne devra jamais vous dépasser ou vous bousculer! Mais alors pourquoi cet exercice ? Comme déjà dis précédemment, tout simplement pour votre sécurité et pour l'entente avec votre monture. Mais encore parce qu'en TREC, si votre cheval vous dépasse, vous bouscule sur un dispositif en main, vous pouvez être pénalisé par le juge vis à vis de votre style mais vous pouvez aussi vous voir attribué la note de zéro pour "franchissement dangereux". Alors  apprenez garder vos distances!

    2. L'immobilité

    5 exercices pour s'améliorer sur les dispositifs en main sur le PTV et plus.

    Cet exercice va cette fois vous aider à garder une distance , cette fois un peu plus grande, mais aussi à la maintenir entre vous et votre cheval. Cela va apprendre à votre cheval à rester immobile en toute circonstance. Très utile pour les dispositifs comme l'immobilité en main,, en selle ou le montoir. Pour s'entraîner à maintenir la distance et l'immobilité de votre cheval vous pouvez commercer par lui demander un arrêt à pied et vous éloigner doucement et PROGRESSIVEMENT de lui. D'abord vous allez reculer d'un pas en instaurant un ordre vocal comme " Attends", puis si votre cheval ne bouge pas vous allez pouvoir reculer d'un pas de plus et ainsi de suite jusqu'à ce que vous vous retrouviez à quelques mètres de lui. En revanche si il bouge, agissez vite et demander lui de se remettre à la place ou il était au départ, prenez votre temps et recommencer. Si il a avancé d'un pas faites le reculer d'un pas, si il a avancé de deux, faites le reculer de deux etc... Au début ne soyez pas trop gourmand et ne vous éloignez pas trop ni trop longtemps. Demandez lui de ne pas bougez 3 secondes là première fois puis félicité avant qu'il se lasse, recommencez puis petit à petit augmentez le temps et la distance. Il est important de bien instaurer l'ordre vocal si vous souhaitez que l'exercice soit aussi efficace une fois sur le dos de votre monture. 

    3. Assouplissements

    Assouplir votre cheval à pied vous sera utile pour bien des choses, une fois en selle ce sera plus facile pour vous et pour lui d'effectuer de nombreux exercices. A pieds vous vous apercevrez que votre cheval sera plus maniable et qu'il est plus simple d'instaurer un apprentissage en commençant au sol. Cet exercice peut donc vous être très utile en TREC sur le dispositif de la maniabilité en main par exemple . Pour  assouplir votre cheval vous allez pouvoir commencer par quelque chose de très simple; les flexions. En vous plaçant sur le coté de votre cheval vous allez  lui demander une flexion latéral en effectuant une pression vers vous à l'aide du licol  ou de votre main en attirant la tête de votre cheval vers vous. Dès que votre cheval cède et tourne la tête  arrêtez immédiatement votre pression et récompensez. Vous pouvez réaliser ces flexions de chaque cotés, puis vers le bas en réalisant une pression sur la nuque (entre les oreilles) ou sous le licol (au niveau du mousqueton). A force de répéter cet exercice votre cheval ne résistera plus au pression exercer par le licol et sera beaucoup plus maniable et récéptif. Vous pouvez ensuite passer à l'étape supérieur et demander ces même flexions au pas. Une fois que cela est plus ou moins acquis créez de petit parcours avec des plots et/ou des barres et les réalisez à pieds avec votre cheval. Le fait de "matérialiser"  votre tracé va aider votre cheval à se concentrer sur ces mouvements et apportera de la précision. Enfin une fois en selle cela ne sera que bénéfique et apportera de la légèrté à vos demandes. De plus vous remarquerez qu'avoir un cheval souple et maniable n'est pas uniquement utile sur le PTV....

     4. Le reculer 

    5 exercices pour s'améliorer sur les dispositifs en main sur le PTV et plus.

    Le reculer est un exercice que vous pourrez retrouver sur un PTV, que cela soit en main ou en selle. Mais apprendre le reculer à votre cheval pourra aussi vous être très utile lors de certaines situation extérieures. En effet vous vous êtes engager dans un passage étroit et finalement  vous souhaitez faire demi-tour mais cela est impossible. Vous serez heureux que votre cheval soit capable de reculer facilement sur demande. L'apprentissage du reculer est plutôt simple. Je vous conseille de matérialiser la zone ou vous allez faire reculer votre cheval pour pouvoir l'aider à reculer droit., avec 2 barres parallèles par exemple. (Comme pour le dispositif du reculer ou bordures maraîchère). Pour faire reculer votre cheval vous allez tous simplement vous placer face à lui et effectuer une pression sur le poitrail (je trouve cette option la plus simple) et relâcher ce point de pression dès que votre cheval à céder à celle ci. Contentez vous de peu au début, un pas suffit, et récompenser. Petit à petit la pression se fera de plus en plus discrète. Vous pouvez associer un mot à votre demande et petit à petit vous n'aurez plus qu'a pointer votre doigt vers le poitrail ou donner l'ordre vocal. Une fois que votre cheval sera à l'aise vous pouvez compliqué l'exercice en le faisant reculer entre des barres brisés, sur une barres ou entre des plots. Si l'ordre vocal est bien assimilé vous pourrez faire reculer votre cheval à distance et en selle très facilement. Une fois encore cet exercice améliorera la maniabilité et le respect de votre cheval. Et avouons le, en TREC la connexion et le respect sont primordiales!

    5. Le passage étroit

    Tout comme le reculer, le passage étroit pourrait vous être d'une grande aide dans plusieurs situations. Sur un PTV il pourra vous servir lors de passage de passerelle, ou lors de la maniabilité... En extérieur, il vous permettre de passer n'importe ou, presque littéralement! En quoi consiste cet exercice? En fait, cet exercice va désensibiliser votre cheval à passer dans des endroit très étroit peu importe la situation. Pour commencer vous pouvez simplement entraîner votre cheval à vous suivre entre des barres ou des plots positionner parallèlement. Progressivement réduisez l'espace entre les deux objets. Une fois que votre cheval est à l'aise avec des barres ou plots. Essayer de les re-hausser, mettez les à hauteur du ventre du cheval, vous pouvez utiliser très progressivement des objets variés et plus imposants. (bidons, pneu de tracteurs, round-ballers, passage étroit avec rubalises...) Vous pouvez aussi faire passer votre cheval au milieu d'un oxer, puis entre un mur et une barre re-hausser. Faites tout de même attention. Cet exercice est à réaliser au pas! Et dans le calme absolu, le but étant de désensibiliser et de mettre en confiance votre cheval, pas l'inverse.  Petit à petit vous allez pouvoir essayer d'envoyer votre cheval dans le passage étroit sans y entrer vous même. Puis finalement faire le même exercice en selle! Sur un POR cela pourrait vous aider à passer entre deux voitures, ou autre engins agricoles garés au milieu de votre tracé - expérience vécue- bref cela pourrait vous être utile un peu partout!

     

    • Si cet article t'a plu n'hésites pas à laisser un petit like et à partager  autour de toi, ça fait toujours plaisir alors n'ai pas peur! Montres ta présence! N'hésites pas à donner des suggestions d'articles et d'améliorations en commentaire!  Très bonne visite et à bientôt dans un prochain article. yes
    • Tu peux nous rejoindre sur FacebookYoutubeInstagram

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Un an sans cheval ?

    UN AN SANS CHEVAL ?

     

    L'année dernière j'ai pris une décision qui allait chambouler mon quotidien pendant un an. J'ai décidé de partir à l'étranger dans le cadre de mes études. Au début c'était juste une hypothèse, étant donné que j'étais en licence d'anglais cela me paraissait concordant de partir lors de ma dernière année pour pouvoir affiner mon niveau d'anglais et m'immerger au cœur d'une culture que j'étudie depuis deux ans. J'ai pris m'ont courage à deux mains et ai postulé pour le programme Erasmus - un programme d'échange européen entre universités. Tout en sachant que si j'étais sélectionnée j'allais devoir faire face à un détail vraiment désagréable pour moi, c'est à dire pas de cheval pendant un an. Bien entendu j'hésitais aussi à l'idée de quitter ma famille et les gens que j'aime mais l'idée m'effrayait un peu moins car il y aurait toujours  des possibilités de contact par téléphone, Skype etc. Un peu plus difficile de garder contact avec sa passion lorsqu'elle prends de la place et a quatre pattes. Quoiqu'il en soit me voilà parti, j'ai du me faire à l'idée, pas de poney cette année! 

    Aujourd'hui j'ai envie de vous parler un peu de ma ma situation d'accro au cheval. Je penses tenir ici un petit journal de mes quelques mois dans la cité de Londres, loin de mes poneys et de mon quotidien de cavalière acharnée. 

    J'aimerai aussi savoir comment vous voyez votre relation avec votre passion ? Pouvez vous vous en passer ? Partagez votre ressenti, pourriez vous quitter votre compagnon pendant plusieurs mois? Quitter votre quotidien ?

     

    Première partie: Rédigé le 28 octobre 2017. 

     

    Je suis arrivée à Londres le 13 septembre. Voilà déjà un peu plus d'un mois que je n'ai plus aucun de contact avec ma passion. Non pas que je n'ai pas d'autre passe-temps mais il est vrai que mes équidés prenaient beaucoup de place et de temps. Aujourd'hui samedi 28 octobre, ce qui me manqueUn an sans cheval ? le plus c'est le temps que me prenais les soins et autres activités autour de mes chevaux. Les heures que je passaient au prés ne sont pas comblés ici et l'ennui prends de la place. J'essaye donc de combler ces heures là du mieux que je peux, heureusement la fac nous donne de bonnes doses de travail et j'ai pris la résolution de faire un peu de sport. Malheureusement ce n'est pas suffisant... Puis il y a aussi le fait que passer une après midi au prés ou en forêt avait clairement un effet bénéfique sur mon anxiété et bien être moral. Comme beaucoup, je penses - vous me direz si c'est le cas pour vous - les heures passés au prés étaient des heures vide de problème du quotidien, pas de pensées dérangeantes, anxieuses, stressantes. Il m'est donc un peu difficile de faire le vide ici, la détente n'est pas forcément au rendez vous - quand je parle de détente je parle de celle qui a un réel effet bénéfique sur la santé morale et physique -. La ville de Londres reste agréable mais cela reste la ville, encore une fois ma passion prends le dessus et je ressens ce besoin de vert, un peu comme un cheval renfermer au boxe H24. (j'ai pas encore développé de tic-toc... sarcastic). Mon instinct de cavalière prends le dessus en toutes circonstances. Lorsqu'on m'as dit" tout est possible à Londres" j'ai pensée "centre équestre, écurie, paddock, foin, détente" puis j'ai cherché un de ces endroits sur le web. Je suis tombée sur des centres équestres proposant de nombreux cours et balades à l'extérieur de la ville - il y a aussi un immense centre équestre au coeur de Londres, mais je ne préfère même pas aller jeter un coup d'oeil...- . J'avais dans la tête de pouvoir m'offrir une balade ou un cours une fois par mois pour combler mon addiction, puis, j'ai vu les prix, le plus bas étant de 38 livres pour 45 min soit 43 euros. J'ai laisser tomber l'idée, puis l'ont m'as averti que la fac elle même avait une équipe de cavalières et des prix réduits pour les étudiants, je n'ai pas résisté à la tentation. Le prix reste élevé mais raisonnable pour Londres: 23 livres soit 26 euros pour 1 heure, avec une cotisation de 25 livres pour l'année. Je me suis donc inscrite pour assouvir ma soif de cavalière mais aussi peut être pour découvrir une équitation différente et pouvoir partagé cette passion avec d'autres personnes ici. A cet instant je n'ai pas encore pu tester le centre équestre. J'espère vous donner des nouvelles prochainement...

    J'espère que ce principe de journal de bord plaira à certains d'entre vous. Si vous pourriez laisser un commentaire pour me dire quel ressenti vous avez envers votre passion et quel place prend elle dans votre quotidien, cela serai très sympathique. N'hésitez pas à poser vos questions, proposez vos idées et envie d'articles et partagez, likez ci cela vous a plu. 

    Deuxième partie: à suivre...


    2 commentaires
  • Notre deuxième Equifeel

     

    EQUIFEEL : Mon poney me rit au nez. (Club 1)

    Dimanche 19 février 2017 nous avons participé pour la seconde fois à un Equifeel, en Club 1. Nous ne nous étions pas vraiment sérieusement entraîné et nous sommes donc partis sur nos cinq exercices dans une optique de "travail décontracte", un peu trop d'ailleurs. Habituellement lorsque je travail à pied, je propose les exercices sous forme de jeux à mon cheval car cela le motive énormément mais ce jour là ma technique à fait un gros flop. J'avais un cheval plutôt connecté à moi mais pas du tout du tout réactif, j'irai même jusqu'à dire complètement endormi. Alors je ne sait pas si il s'agissait simplement de l'heure de la sieste, de la chaleurs, d'un manque de motivation ou d'un mélange de tous cela mais nos passages n'ont pas été glorieux. Malgré une détente très molle, je me suis entêtée à me dire que mon cheval était capable de réaliser les exercices en liberté même avec une motivation de zéro. Je suis donc partie sur le premier exercice, les déplacements latéraux en choisissant le contrat en 20 points (totale liberté). Comme je m'y attendais j'ai un cheval froid qui répond à mesL’image contient peut-être : 1 personne, sourit, ciel, cheval et plein air demandes sans convictions (il le fait vraiment parce que je lui demande et qu'il a du cœur), je suis obligée de faire des demandes fortes pour avoir une réponse, au final on s'en sort presque sans dégât jusqu'au 10 derniers centimètres où bien évidemment j'agis fort et un peu précipitamment et le Loulou sort les quatre pieds du dispositif, notre contrat et donc finalement ramené à 0 points. Cela m'apprendra à en vouloir trop et trop vite! On file sur le deuxième exercice, la bâche. Celui- ci on s'est entraîné un peu à la maison, on le tente donc en 20 points. Cette fois cela se déroule un peu mieux, Mata semble réveillé (surement à cause de la bâche qu'il à en point de mire). On essaye un premier passage sur la bâche, Mata un peu surpris bouge et déplace le matériel, ce qui nous enlève 2 points. On  repars sans précipitation cette fois. La nouveauté cette année est qu'il faut arrêter son cheval 5 secondes sur la bâche (ou 10 je ne sais plus eek) et faire le tour  de celui ci avant de repartir. Finalement nous réussissons à finir l'exercice avec 18 points. Puis nous enchaînons sur le troisième exercice, le trèfle. Celui ci je sais que Mata le réalise plutôt sans difficulté donc je craque encore pour le contrat à 20 points. Cette fois ci je prend le temps de décomposer mes demandes et d'anticiper les courbes autours des bidons. On termine l'exercice sans encombre et dans les temps, on gagne même un petit bonus pour l'avoir réalisé en moins de 35 secondes. On sort donc avec 22 points. L'avant dernier exercice, le pivot est un peu plus compliqué pour nous deux. Je sais pertinemment que ça va être compliqué et choisi donc le contrat en 10 points (1 quart de tour  sur les postérieurs en longe). Dans un premier temps nous sommes face à un premier challenge: réussir à placer les deux postérieurs immobiles dans un cerceau. C'est pas si évident que ça et on s'y reprend à deux fois. On réalise l'exercice assez rapidement (1/4 de tour c'est vraiment rien) mais tout de même avec une pénalité de -2 points à cause d'un postérieur sorti du cercle, ce qui ramène le contrat à 8 points. Après cela, on se dirige vers le cinquième et dernier exercice, les embûches. Et alors là c'est la cerise sur le gâteau! Je me dis que : "Qui ne tente rien n'a rien" et que vis à vis de nos points sur les précédents dispositifs on ne peut pas descendre plus bas. Je choisi le contrat en 20 points tout en sachant pertinemment que soit ça passe soit ça casse. Dans les embûches nous devions passer un petit obstacle, un passage étroit, un rideau et des barres au sol. Je décide de commencer par le rideau et m'y reprend à deux fois car Mata est hésitant, finalement il le passe mais la seconde d'après c'est fini, il est totalement déconnecté et s'en va ouvertement au fond du rond de longe en me ricanant au nez. J'essaye de le récupérer sans résultat. Tant pis, temps écoulé... Au moins on aura essayé et on sera averti pour les prochaine fois. Au final cet Equifeel n'était pas un désastre mais n'a pas non plus été très glorieux. J'apprends encore que parfois mon cheval ne peut tout simplement pas avoir envie aujourd'hui, que je dois toujours me remettre en question pour réaliser des demandes claires et non précipitées et que parfois il faut savoir limité la gourmandise! ^^

     

    Et vous, vous avez déjà testé l'equifeel?

     

     


    votre commentaire
  • CSO du 29 Janvier 2017 - Préparatoire 50 & 60 cm. 

    Une cavalière de rando en CSO!

    Une cavalière de rando en CSO!

    Ce dimanche nous sommes sortis en CSO au Centre équestre d'Angoulême. Nous n'étions pas sortis en CSO officiel depuis 2014, donc c'était une petite reprise. De plus il faut avouer que le CSO n'est pas notre discipline de prédilection - ou du moins pas la mienne - mais disons qu'une fois de temps en temps ce n'est pas désagréable. Nous étions donc engagé sur la préparatoire 50 & 60 cm, donc nous n'avons vraiment pris aucun risque en terme de hauteur! Notre objectif était donc de sortir avec un parcours propre et sans faute si possible. Pour Toscan le but était de lui montrer de nouvelles chose et de lui montrer qu'il n'a pas besoin de foncer au grand galop devant les obstacles. On a donc travailler le ré-équililibre dans les courbes...  Pour moi, l'objectif était de me redresser vraiment, de l'attendre et de ne pas le gêner dans les sauts - choses vraiment pas si évidente.

    Notre première détente c'est très bien déroulé. Un petit cheval très à l'écoute et énergique mais qui ne fonce pas tête baisser dans tous les sens. Par contre il a un peu de mal à tenir son galop à main droite - le trotteur toujours présent. Nous sommes partie sur notre premier tour plutôt sereins - moi un peu moins sarcastic On a eut quelques petit hic au niveau de l'allure mais un poney qui ne se soucis ni des obstacles, ni du fait d'être en intérieur, ni des tribunes. Nous finissons notre premier tour sans faute. Nous avons ensuite beaucoup marché en attendant notre deuxième tour qui s’enchaînait juste après, à la base nous avions décidé de repartir sur notre deuxième tour sans refaire de détente mais l'attente s'est fait plus longue que prévue.

     

    Ma coach du jour décide finalement de nous refaire sauter une fois avant de repartir sur la 60cm. Nous passons un vertical mais là Toscan commence à s'agacer et à précipiter devant l'obstacle, on le repasse dans le calme avec une petite touchette, que j'aurais du remarquer car le saut suivant m'a coûté une chute au paddock. Je reviens sur ce vertical et je me fait surprendre comme une bleue, Toscan n'a pas apprécié touché au saut précédent et fait un bond de géant sur celui ci, clairement je me suis fait éjecter sur l'encolure par la monté de son garrot et comme une débutante j'ai glissés sur le coté. Chute bête et sans danger, j'ai pu tester le sable de l'Etrier Charentais qui ma foie est de très bonne qualité! On a finalement repasser ce fameux vertical avant de partir sur notre second tour. Puis on a fait un deuxième tour sans fautes mais avec beaucoup de reprises au trot - certes c'était peut être pas très fluide mais au moins on a pris le temps. 

     

    *Vidéo : Deuxième tour.

    Globalement, je suis hyper fière de mon poney qui a un cœur énorme et qui visiblement aime sauter, il me pardonne beaucoup de mes erreurs et m'emmène au dessus des obstacles avec une motivation admirable. Ce fut une belle journée qu'on a vraiment apprécié, c'est agréable de ce dire qu'on s'en sort pas si mal pour une cavalière et un cheval d'extérieur. A refaire avec plaisir, mais j'avoue que ça ne vaut pas une bonne journée de TREC ou un bon PTV! On aime être dehors. Mais disons que la polyvalence -même si ça reste à petit niveau- nous convient bien! 

    Je remercie Leslie pour ces précieux conseils ainsi que Yannick et bien sûr ma maman toujours là pour m'encourager!

     


    votre commentaire
  • Résolutions 2017

     

    RESOLUTIONS  2017

    Pour commencer cette nouvelle année je tenais d’abord à vous souhaiter à tous mes meilleurs vœux et tout ce qui va avec, la santé, le bonheur la réussite et bien entendu une très belle année équestre avec vos compagnons de voyage à quatre pattes.

    ll est maintenant temps de sortir ses pieds de dessous la table de mamie, laisser de coté la dinde farcie, enfiler ses bottes en caoutchouc et filer au près ! Le moment est venu de prendre de bonnes résolutions pour 2017.

    Bien que ce soit une chose que je n’ai jamais faite, cette année je vais établir un petit programme de mes résolutions équestres 2017, même si j’imagine déjà que je n’en tiendrai pas la moitié…  J’ai décidé de les partager avec vous en espérant me motiver un peu plus mais aussi connaître les vôtres et peut être y trouver une motivation collective !

     

    Résolutions 2017

     

    En 2017 :

    Equitation en général :

    • Faire un stage éthologique 
    • Se remettre sérieusement à l’obstacle pour reprendre confiance et se faire plaisir
    • Arrêter de regarder les oreilles de mon poney.
    • Apprendre à bien respirer à cheval
    • Stabiliser mes mains.
    • Prendre des cours de temps en temps (ça c’est le budget qui nous le dira…)
    • Réduire les aides à pied et à cheval & affiner les demandes.
    • Se tenir au challenge des 500 km en 2017
    • Tester le tir à l’arc à cheval
    • Réussir à faire maigrir Mata (…)
    • Entretenir la crinière en brosse de Mata
    • Essayer de garder Mata pieds nus cet été
    • Garder Toscan en forme.
    • Faire une sortie à la plage

     

    En compétition :

    • De mars à juin : Faire au moins 1 TREC par mois
    • Se qualifier pour les Championnats de France
    • Sortir en Endurance 2 fois
    • Sortir en Equifeel 2 fois
    • Faire une Club 3 Dressage avec Toscan

    Apprentissage : 

    Monté :

    • Sortir en extérieur en licol avec Mata
    • Affiner le travail en cordelette avec Mata
    • Perfectionner le montoir en toute circonstance
    • Travailler les variations d’amplitudes avec Toscan (avec pour objectif de tout péter à la maîtrise des allures)
    • Commencer l’apprentissage des changements de pieds avec Toscan    
    • Mata : L’avoir décontracté SYSTEMATIQUEMENT.
    • S'entraîner au dispositif: Portail

    A pied :

    • Développer un reculer fluide avec Toscan
    • Développer les aspirations des hanches avec Toscan
    • Apprendre les aspirations des épaules/ reculer par aspirations à Mata
    • Affiner la révérence avec Mata
    • Commencer l’apprentissage du couché avec Mata
    • Perfectionner le pas espagnol avec Mata
    • Commencer le travail en duo à pied avec Mata & Toscan

     

    Pour le blog :

    • Trouver un rythme régulier pour la publication d’articles.

     

     Et vous alors quelles sont vos résolutions équestre pour cette année 2017 ?

    Donnez moi quelques unes de vos résolutions 2017 (une pour chaque catégorie)


    votre commentaire